EGALITÉ DES CHANCES

CONTEXTE ET BILAN

L’égalité des chances couvre un champ très large qui va de la lutte contre toute forme de discrimination (âge, sexe, origine, religion, orientation sexuelle, handicap…) à l’exercice de droits égaux et l’inclusion de ces publics cibles dans la société, via l’éducation, la culture, l’emploi, etc. Les socialistes sont à l’initiative et participent pleinement à tous ces combats.

 

Dans chacun de ces domaines, il importe de mener des actions de sensibilisation de la population bruxelloise de manière à combattre les stéréotypes et préjugés, encore très prégnants dans notre société, qui cautionnent les discriminations et les inégalités de fait.

 

La Ville a élaboré en 2014 un plan d’action pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale. Ce plan a bénéficié de l’expertise d’une majorité de départements de la Ville engagés pour une plus grande égalité des genres, au sein du personnel comme dans la société. Evalué tous les deux ans, ce plan continue d’évoluer en fonction des thématiques mises en évidence dans l’actualité du jour.

 

A travers son appel à projet annuel, l’échevinat de l’Egalité des chances soutient et subsidie près de 100 projets de sensibilisation d’associations sans but lucratif ou de fait.

 

Un plan d’action lié à l’inclusion des personnes handicapées a récemment été approuvé par le Conseil communal. Des objectifs précis ont été définis pour chaque domaine d’action de la Ville. Ils s’accompagnent d’indicateurs de résultats qui permettent d’établir un état des lieux chiffrés et de vérifier précisément les avancées obtenues.

 

Bien sûr, la Ville entend poursuivre son engagement pour l’émergence d’une société plurielle où chaque habitant est l’égal de son voisin en droits et en devoirs. Proche du citoyen, la Ville est le lieu par excellence où des mesures concrètes d’intégration, d’égalité et de promotion de la diversité peuvent être instaurées. C’est dans cet esprit que nous réfléchissons de même à un plan d’action pour l’inclusion des personnes LGBT+. L’avantage des plans d’action est de réunir les objectifs à atteindre dans différents domaines (enseignement, sport, emploi…).

 

En effet, l'égalité des chances opère de manière transversale : elle mobilise toutes les compétences communales et fait partie intégrante des décisions politiques qui concernent les citoyens, tout comme le fonctionnement interne de la Ville.

 

PROGRAMME

EGALITÉ DES CHANCES

 

Nous proposons de :

 

Lutter pour l’égalité « femmes-hommes »

 

  • Pérenniser et renforcer le rôle du Conseil consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

 

  • Faire appliquer le Gendermainstreaming à tous les domaines politiques (ex : Emploi, Affaires sociales, Finances, Santé, Mobilité...).

 

  • Évaluer tous les 2 ans les indicateurs du plan d’action d’égalité entre les femmes et les hommes (disponible en ligne : https://www.bruxelles.be/plan-daction-pour- legalite-des-femmes-et-des-hommes) lancé en 2014, et poursuivre les objectifs à atteindre dans tous les domaines (enseignement, emploi, sports…). Les objectifs de ce Plan d’action local couvrent différents champs d’action allant de la représentation politique à la lutte contre les stéréotypes, le genderbudgeting, l’espace public, le logement, etc. Plusieurs départements de la Ville sont impliqués dans ce processus.

 

  • Poursuivre la politique globale de lutte contre les violences conjugales (prévention, accompagnement et protection des victimes, sensibilisation du public, sanction des auteurs...) en travaillant avec les associations de terrain.

 

  • Etre attentif à l’intersectionnalité et aux formes spécifiques de discriminations faites aux femmes.

 

Espace public et femmes

 

  • Continuer à lutter contre toute forme de harcèlement à l’égard des femmes, notamment le harcèlement de rue, en utilisant des moyens de sensibilisation et de prévention et faire de Bruxelles un acteur incontournable dans le réseau des Nations unies « Safe Cities and Safe Public Spaces – des Villes et des Espaces Publics sûrs ».

 

  • Instaurer des patrouilles de femmes policières en civil habilitées à verbaliser directement tout manque de respect à l’égard des usagers, en particulier des femmes et des LGBTQI.

 

  • Organiser des marches exploratoires de femmes qui arpentent des quartiers en groupe pour identifier les lieux à réaménager.

 

  • Mettre à disposition des toilettes publiques gratuites et entretenues.

 

  • Penser par tou.te.s et pour tou.te.s les infrastructures publiques y compris des horaires permettant de concilier vie privée et vie professionnelle (salle de sport, piscine, lieux culturels, etc.).

 

  • Sécuriser l’espace public (rues, transports en commun, etc.) à travers un meilleur éclairage et des aménagements.

 

  • Equilibrer les financements en calculant quelle part va (in)directement aux femmes et aux hommes (gender budgeting) [Rouen-France].

 

  • Sensibiliser le public des festivals se déroulant sur le territoire de la Ville de Bruxelles (Bruxelles-les-Bains, Brussels Summer Festival, etc.).
  • Partager équitablement l’espace dans les cours de récréation (pas de terrain de foot en plein milieu).

 

  • Former les chef.fe.s de projet urbanistique à l’égalité des genres [Vienne-Autriche avec guide spécifique].

 

  • Mettre en place des Bus de nuit qui s’arrêtent à la demande [Rennes/Nantes/ Bordeaux-France ; Canada].

 

  • Installer des bancs publics devant un mur ou une grille (pas de vide à l’arrière).

 

  • Aménager des espaces verts de proximité.

 

  • Verbaliser les incivilités à l’égard des usagers/usagères de l’espace public.

 

  • Pérenniser la tenue de la Semaine des droits des femmes de la Ville de Bruxelles.

 

  • Promouvoir davantage l’action de féminisation des noms de rue/espaces publics bruxellois.

 

  • Créer un onglet « Egalité femmes et hommes » sur le site Internet de la Ville de Bruxelles.

 

  • Attribuer chaque année un « Prix de l’Egalité des chances » pour récompenser et soutenir les initiatives d'associations actives dans le domaine de l’égalité femmes- hommes

 

Favoriser l’accessibilité pour tous

 

Déployer le plan d’action « Handicap, inclusion et accessibilité universelles »* au niveau communal en suivant une approche transversale et prévoir son évaluation tous les deux ans sur des questions de gouvernance pour l’inclusion des personnes handicapées dans la Ville :

 

  • Accès à l’enseignement, la formation et l’emploi

 

  • Accessibilité de la Ville et de ses services

 

  • Accessibilité aux loisirs et évènements sur le territoire de la Ville

 

  • Accessibilité des services et infrastructures privés sur le territoire de la Ville

 

  • Maintenir la réduction de 20% accordée aux PMR sur le prix de location des parkings de la Régie foncière.

 

  • Instaurer un service social de mobilité pour les personnes manquant d’autonomie (par exemple : taxi social).

 

  • Mettre en place, pour les personnes à mobilité réduite, un service administratif à domicile, pour renouveler par exemple leur carte d’identité.

 

  • Assurer l'accessibilité du journal communal aux personnes mal ou non voyantes (braille intégral, abrégé ou version audio).

 

  • Plaider la création d'un service « Handyfriend »: service qui met en relation les aidants de confiance et les familles de personnes en situation de handicap.

 

  • Faire connaître et faciliter l'accès aux services pour personnes en situation de handicap (services d'audits...).

 

  • Permettre l'accès des chiens guides aux commerces, aux transports en commun, aux administrations…

 

  • Sensibiliser les futurs architectes aux questions liées à l’accessibilité des personnes porteuses d’un handicap.

 

  • Assurer l’accessibilité des élections pour les personnes en situation de handicap, à la fois en ce qui concerne l’accès à l’information électorale précédant le vote que l’accès physique au bureau de vote et donc à l’exercice du droit de vote en tant que tel.

 

  • Valoriser/développer toute initiative contribuant à l'amélioration de l'image des personnes porteuses de handicap.

 

  • Attribuer chaque année un « Prix de l’Egalité des chances » pour récompenser et soutenir les initiatives d'associations actives dans le domaine du handicap.

 

Valoriser la diversité

 

  • Renforcer le rôle et les actions (permanences sociales, actions de sensibilisation…) du Conseil des Bruxellois d’origine étrangère (CBOE)* en matière de promotion de la diversité et rebaptiser ce Conseil en « Conseil de la Diversité » pour mieux refléter la réalité actuelle des habitants de Bruxelles, revendiquant des origines et des identités plurielles.

 

  • Célébrer annuellement la multiculturalité pour plus de cohésion sociale à travers le Festival itinérant DiverCity.

 

  • Doter de moyens supplémentaires les Ateliers d’aide à la réussite organisés par le CBOE et l’Instruction publique afin de renforcer l’apprentissage de la langue de l’enseignement et garantir effectivement l’égalité des chances pour tous. Soutenir la cohésion sociale et la citoyenneté active.

 

  • Renforcer la place de Bruxelles au sein de l’Observatoire international des maires pour le vivre- ensemble. Cet Observatoire vise la création, à terme, d’une plateforme d’échange sur les différentes expériences liées au vivre-ensemble

 

  • Participer aux discussions avec la Région pour aboutir à un accueil de qualité des gens du voyage sur le territoire de la Région.

 

  • Aider les Roms à s’intégrer dans la société en faisant notamment connaître leur culture via la Fête des Roms organisée annuellement par le CBOE.

 

  • Collaborer avec le Bureau d’accueil des primo-arrivants (BAPA)* pour faciliter l’accueil des primo-arrivants.

 

  • Faire appel à des représentants des cultes et de la laïcité pour renforcer le vivre- ensemble en faisant partager l'expérience précieuse d'acteurs de terrains.

 

  • Développer des forums citoyens actifs de quartier pour les jeunes de 14 ans à 18 ans.

 

  • Développer la politique d’intégration par l’emploi, au moyen de mécanismes de « garantie d’emploi » avec des partenaires comme les syndicats. La Ville est un grand pourvoyeur d’emplois (surtout dans les secteurs à faible spécialisation de compétences comme le nettoyage – gardiennage – parcs et jardins…) convoités par les firmes privées et la sous-traitance…

 

  • Penser l’enseignement de la colonisation, des génocides, des immigrations, de l'esclavage, de la pluralité des civilisations, des coutumes et des cultes, des faits religieux, des particularités nationales afin de partager un avenir bruxellois commun à partir de la reconnaissance de la diversité humaine des habitants de la Ville.

 

  • Intensifier la collaboration avec les Maisons de quartier* de la Ville.

 

  • Plaider l'ouverture d'un Musée de l'Immigration.

 

  • Attribuer chaque année un « Prix de l’égalité des chances » pour récompenser et soutenir les initiatives d'associations actives dans le domaine de la diversité culturelle.

 

  • Elaborer et déployer un plan d’action local contre le racisme.

 

Assurer le libre choix des orientations sexuelles

 

  • Sensibiliser les Bruxellois au respect des différences de genre et de mode de vie en soutenant le travail des associations de terrain et en poursuivant la mise en place d’actions de sensibilisation et de commémoration (Journée internationale contre l’homophobie…)

 

  • Mettre l’accent sur l’éducation pour démonter stéréotypes de genre.

 

  • Soutenir le réseau associatif local et les événements ayant lieu dans la Ville de Bruxelles : Maison Arc-en-ciel, Belgian Lesbian & Gay Pride, Tels Quels, le festival Pink Screen, etc.

 

  • Poursuivre la concertation avec les associations et le secteur commercial gay et lesbien pour améliorer la lutte contre l’homophobie et cerner les points et les lieux sensibles (charte de nuit du quartier St Jacques).

 

  • Participer annuellement à la campagne All Genders Welcome qui permet de lutter contre l’homophobie au sein de l’administration communale, via des formations et la mise à disposition d’outils de sensibilisation.

 

  • Sensibiliser la Police aux violences homophobes et à l’accueil des victimes.

 

  • Organiser, en collaboration avec le secteur associatif, le soutien aux victimes de violences homophobes et réaliser une campagne incitant les victimes d’actes homophobes à porter plainte à la Police.

 

  • A l’image des plans d’actions « Egalité des femmes et des hommes » et « Handicap », la Ville produira un plan d’action « Inclusion des personnes LGBTQ+ » avec comme priorités: législation, prévention, sensibilisation, aide aux victimes, suivi et poursuites.

 

  • Créer des milieux sécuritaires et inclusifs (tels que Le Refuge).

 

  • Adapter les services publics à la nouvelle loi fédérale sur le changement d’identité qui facilite le processus et faire en sorte que les obligations administratives ne soient pas un frein à l’émancipation de chacun.e.

 

  • Remettre chaque année un « Prix de l’égalité des chances » pour soutenir les initiatives d'associations actives dans le domaine LGBT+.

 

Lutter contre la pauvreté

 

  • Elaborer un plan d’action local de lutte contre la pauvreté.

 

  • Sensibiliser le public à la vie des sans-abri pour leur restituer leur dignité.

 

  • Donner le nom d’un sans-abri à une rue ou un espace public de la Ville.

 

  • Renforcer le personnel et les actions de sensibilisation de la cellule Egalité des chances à destination des agents de la Ville et des acteurs extérieurs (commerçants, associations, citoyens…).

 

  • Soutenir la création d’une Maison des associations plurielles : un espace multifonctionnel, géré par le pouvoir public, dédié spécifiquement aux associations qui s’y réuniraient ponctuellement.

EGALITÉ DES CHANCES

Adresse

Section PS de la Ville de Bruxelles

21/1 ave Van Ermengem

1020 Bruxelles

Belgique

Suivez-nous