CONTRATS DE QUARTIER

CONTEXTE ET BILAN

Les contrats de quartiers durables sont des outils régionaux que la Ville de Bruxelles a toujours soutenus car ils visent à améliorer la qualité de vie des habitants, à réduire l’empreinte environnementale des activités humaines, à créer des emplois et des activités locales, à favoriser les liens sociaux et à se réapproprier l’espace public. Ils tiennent compte également des impacts de l’évolution démographique en construisant des logements et des services de proximité (écoles, crèches, équipements sportifs…) qui sont essentiels au confort de vie de ses habitants et à la dynamique sociale d’un quartier.

 

Les contrats de quartier durables proposent ainsi de tirer le meilleur parti des particularités et des potentialités de chaque quartier. Ils forment aussi un lieu de rencontre, de coordination et d’actions de différents acteurs communaux comme régionaux et des habitants et associations actives du quartier.

Facteur essentiel des contrats de quartiers durables, la participation des habitants

est de fait encouragée.

 

Entre 2012 et 2018, quatre contrats de quartier ont été élaborés et mis en œuvre tandis qu’un contrat de quartier est en cours d’approbation par la Région bruxelloise.

Les cinq contrats de quartier, menés à bien ou en cours, ont disposé de budgets allant de 27 à 47 millions d’euros.

 

Au total, plus de 182 millions d’euros ont été ou seront investis dans les contrats de quartier de la Ville. Ils ont notamment permis :

 

  • La création/rénovation de centaines de logements.
  • La rénovation ou la création d’équipements collectifs.
  • La création ou l’aménagement d’espaces publics.
  • La réalisation de nombreux projets d’entreprises en insertion socio-professionnelle, d’alphabétisation, de formation, de mise à l’emploi, orientés vers les jeunes du quartier visé comme Renobru (anciennement Projet X)…
  • L’organisation et l’animation de plusieurs centaines de réunions participatives, d’assemblées générales et de groupes de travail spécifiques…

 

Deux contrats de quartier sont en chantier :

 

Celui de Masui prévoit la création de 100 places supplémentaires en maternelle, d’une salle de gymnastique et d’un espace polyvalent, la rénovation de trente logements, la construction de soixante-trois nouveaux logements et d’une crèche.

Le contrat de quartier Jardin-aux-Fleurs prévoit notamment la rénovation de vingt-cinq logements, la construction de cinquante-neuf nouveaux logements, l’aménagement de trois parcs et de quatre plaines de jeux ainsi que l’équipement de six espaces pour co-accueillantes et la formation de deux cents personnes.

Deux contrats de quartier sont toujours en cours sur le territoire de la Ville.

A Bockstael, il vise la création de seize nouveaux logements et la rénovation de

trois autres logements.

 

Le contrat de quartier Jonction dont le projet « Tiss’ages » prévoit la construction de deux espaces « co-accueillantes », de cinq logements « habitat solidaire », d’une salle commune et d’un parking.

Un contrat de quartier est en cours de dépôt : Marolles.

 

Par ailleurs, dans le cadre de programmes européens de revitalisation urbaine et économique, nous avons réussi à obtenir différents subsides du Fonds européen de développement régional (FEDER) afin de mettre en œuvre des projets économiques ambitieux qui favoriseront la création d’emplois dans les quartiers a tissu socio- économique fragile.

 

PROGRAMME

CONTRATS DE QUARTIER

 

Nous proposons de :

 

Pérenniser les actions prises dans le cadre des contrats de quartier durables

 

  • Objectiver davantage les résultats des différents projets et actions mis en œuvre dans le cadre des contrats de quartier en soumettant ceux-ci à des évaluations annuelles et à un bilan quadriennal associant les acteurs des commissions de quartier.

 

  • Pérenniser, au-delà de la durée des contrats de quartier, les projets entrepris qui ont été évalués positivement et qui nécessitent des budgets récurrents : formations, initiatives d’économie sociale, gestion et exploitation des équipements construits.

 

  • Octroyer, en partenariat avec Bruxelles Participation, les moyens humains et matériels nécessaires à la poursuite du travail participatif initié en commission de quartier, au-delà de la durée des contrats de quartiers proprement dits, afin de renforcer l’engagement citoyen local et le dialogue de proximité.

 

Poursuivre la revitalisation des quartiers fragilisés

 

  • Plaider une révision de la ZRU (Zone de Révitalisation Urbaine) afin de pouvoir développer des contrats de quartiers dans de nouveaux secteurs du territoire de la Ville et développer des équivalents exclusivement communaux aux contrats de quartier pour les quartiers qui ne figurent pas dans cette zone tels que le nord de Laeken, Neder-Over-Heembeek et Haren.

 

  • Veiller à ce que la réhabilitation des quartiers n’entraîne pas le départ de leurs habitants mais favorise au contraire la mixité sociale au bénéfice de tous.

 

  • Investir dans le Contrat de quartier Marolles. La Ville de Bruxelles, son CPAS et la Région de Bruxelles-Capitale financeront, à hauteur de 27 millions €, les projets qui rencontrent les besoins des habitants du quartier. Parmi ceux-ci, la construction de nouveaux logements apparentés à des logements sociaux, un espace de co-acceuil, l’aménagement de nouveaux espaces verts et/ou publics ou encore la rénovation des infrastructures sportives des Bains de Bruxelles. Ce contrat de quartier est par ailleurs ambitieux en matière d’économie sociale et d’emploi. La Ressourcerie, par exemple, concilie économie circulaire et insertion socioprofessionnelle en formant des habitants du quartier chercheurs d’emplois à la collecte, le tri, le recyclage et la réutilisation des encombrants du quartier.

 

  • Finaliser les travaux et investissements dans les autres contrats de quartier : Masui, Jardin aux Fleurs, Bockstael et Jonction.

 

CONTRATS DE QUARTIER

Adresse

Section PS de la Ville de Bruxelles

21/1 ave Van Ermengem

1020 Bruxelles

Belgique

Suivez-nous